Free access
Issue
J. Chim. Phys.
Volume 95, Number 4, April 1998
Page(s) 782 - 787
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jcp:1998196
DOI: 10.1051/jcp:1998196


J. Chim. Phys. Vol. 95, N°4  p. 782-787

Radiorésistance liée à l'hypoxie : de la cellule à l'homme

M. Guichard1, S. Stern1 and E. Lartigau2

1  Laboratoire de Radiosensibilité et Radiocarcinogénèse, Institut Gustave Roussy, 94805 Villejuif cedex, France
2  Département de Radiothérapie et Laboratoire de Radiosensibilité et Radiocarcinogénèse, Institut Gustave Roussy, 94805 Villejuif cedex, France

Abstract
Most experimental tumours contain experimental hypoxic cells located either far from the vessels or close to collaped vessels. The radioresistance of these cellscan be reduced by different treatments and, the best one will depend on the proportion of cells in the two categories of hypoxia. In patients, hypoxic areas have been detected in most solid tumours. The outcome of hypoxia during the course of an accelerated radiotherapy treatment is in progresse as well as the efficacy of carbogen (95% O 2-5% CO 2) to improve radiotherapy. We participate to the development of predictive assays of the tumour response to an irradiation.

Résumé
La plupart des tumeurs expérimentales renferment des cellules hypoxiques clonogènes situées soit à une certaine distance des vaisseaux soit au contact de vaisseaux collabés. La radiorésistance de ces cellules peut être réduite par différents procédés ; le meilleur traitement dépend de la proportion de celles dans les deux catégories d'hypoxie. Chez l'homme, des zones hypoxiques ont été mises en évidence dans la plupart des tumeurs solides. Le devenir de l'hypoxie au cours d'une radiothérapie accélérée ainsi que l'efficacité du carbogène (95 % O 2- 5 % CO 2) pour améliorer la radiothérapie sont en cours d'étude. Nous participons également au développement de teste prédicitifs de la réponse tumorale à une irradiation.


Key words: oxygène -- tumeurs -- animaux -- patients
Contents

© EDP Sciences 1998