Free access
Issue
J. Chim. Phys.
Volume 96, Number 2, February 1999
Page(s) 290 - 302
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jcp:1999137
DOI: 10.1051/jcp:1999137


J. Chim. Phys. Vol. 96, N°2  p. 290-302

Catalyseur d'hydrocraquage à base de sulfure de NiMo déposé sur une zéolithe HEMT modifiée

M. Baalala1, T. Becue2, J. Leglise3, J.M. Manoli2, J.N.M. van Gestel3, J. Lamotte3, 2, M. Bensitel1, J.M. Goupil3 and D. Cornet3

1  Laboratoire de Chimie Physique, Université Chouaib Doukkali, B.P. 20, El Jadida, Maroc
2  Laboratoire Réactivité de Surface, UMR-CNRS 7609, Université P. et M. Curie, Casier 178, 4 Place Jussieu, 75252 Paris Cedex 05, France
3  Laboratoire Catalyse et Spectrochimie, UMR-CNRS 6506, ISMRA-Université de Caen, 6 Boulevard du Maréchal juin, 14050 Caen Cedex, France

Abstract
Treating a NH 4EMT zeolite with a solution of (NH 4) 2SiF 6 at 80 °C affords a solid containing amorphous SiO 2 intimately mixed with the zeolite. This acidic support EMT-Si was loaded with NiMo sulfide in order to prepare a bifunctional catalyst, which was tested for the hydrogenation of benzene and the hydrocracking of n-heptane. This NiMo/EMT-Si catalyst was found more active for hydrogenation than the analogous NiMo/HY. This is ascribed to a higher dispersion of the NiMo sulfide, which is almost equally shared between the internal mesopores in the modified EMT solid, and the fissures, which were created throughout the zeolite grains upon inserting the NiMo sulfide. The catalyst with the EMT-Si support was also found more active than the NiMo/HY for the hydrocracking of heptane, with a slightly higher selectivity into heptane isomers.

Résumé
Le traitement d'une zéolithe NH 4EMT par une solution de (NH 4) 2SiF 6 fournit un solide comportant une phase SiO 2 amorphe intimement mélangée aux parties intactes de la zéolithe. Sur ce support acide EMT-Si, on a greffé un sulfure de NiMo afin de préparer un catalyseur bifonctionnel qui a été testé dans les réactions d'hydrogénation du benzène et d'hydrocraquage du n-heptane. Ce catalyseur NiMo/EMT-Si s'avère plus actif en hydrogénation que son analogue NiMo/HY, en raison d'une meilleure dispersion du sulfure de NiMo. Sur le solide EMT modifié, le sulfure se répartit à peu près également entre les mésopores internes et les fissures crées dans les grains de zéolithe lors de l'insertion du sulfure de NiMo. Au contraire sur le support Y, une partie du sulfure est externe aux grains de zéolithe et inactive en catalyse. Le catalyseur NiMo/EMT-Si est aussi trouvé plus actif que le NiMo/HY en hydrocraquage du n-heptane, et un peu plus sélectif en isomères.


Key words: Sulfure de NiMo, Zéolithe EMT, Silice, Hydrocraquage, Hydrogénation
Contents

© EDP Sciences 1999