Free access
Issue
J. Chim. Phys.
Volume 96, Number 3, March 1999
Page(s) 373 - 379
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jcp:1999143
DOI: 10.1051/jcp:1999143


J. Chim. Phys. Vol. 96, N°3  p. 373-379

Recyclage du papier: une méthode de caractérisation de la propreté des pâtes de désencrage

G. Baudin1, M. Favergeon1 and F. Julien-Saint-Amand2

1  Laboratoire de Génie des Procédés Papetiers, UMR 5518 du CNRS, INPG/CTP, École Française de Papeterie et des Industries Graphiques, Domaine Universitaire, BP. 65, 38402 Saint-Martin-d'Hères cedex, France
2  Centre Technique du Papier, BP. 251, 38044 Grenoble cedex 9, France

Abstract
The necessity of environmental conservation has lead the paper industry to recycle waste papers, which contain impurities mainly due to their printing treatment. Deinking processes deliver a paper pulp which may be reutilized either alone or in mixture with "virgin" pulp. Control methods are based either on a visual inspection or on image analysis. They consist in estimating the number, area and shape of impurities and need a calibration related to the notion of "visual impact". This quantity depends on the dimension and grey level of the defect. A "shape factor" is added to take the dirt geometry into account. The calibration uses a reference chart we have developped. This chart consists in a film bearing a series of zones where the area, grey level and shape factor vary as to define classes of visual impacts situated between two accurate limits. The cumulation of these impacts allow the definition of a cleanliness index for the pulp. A modified version of the chart is used to evaluate paper cleanliness and studies are going on to adapt the chart to automatic control.

Résumé
La nécessité de la protection de l'environnement a conduit l'industrie papetière à récupérer les vieux papiers, qui contiennent des impuretés dues principalement à leur impression. Les procédés de désencrage fournissent une pâte à papier réutilisable telle quelle ou en mélange avec de la pâte "vierge". Les méthodes de contrôle sont basées soit sur l'observation visuelle soit sur l'analyse d'image. Elles consistent à estimer le nombre, la surface et la forme des impuretés et nécessitent une calibration faisant appel à la notion "d'impact visuel". Cette grandeur dépend de la taille et du niveau de gris du défaut. On y ajoute un "facteur de forme" qui tient compte de la géométrie de l'impureté. La calibration utilise une mire que nous avons mise au point. Il s'agit d'un film rassemblant des plages où la taille, le niveau de gris et le facteur de forme varient afin de définir des classes d'impact visuel compris entre deux limites précises. Le cumul de ces impacts permet de définir un indice de propreté pour la pâte. Une variante de la mire sert à évaluer la propreté du papier et des études sont en cours pour l'adapter aux systèmes automatiques de contrôle.


Key words: Pâte à papier, contrôle qualité, calibration, impact visuel
Contents

© EDP Sciences 1999