Free access
Issue
J. Chim. Phys.
Volume 96, Number 4, April 1999
Page(s) 706 - 724
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jcp:1999166
DOI: 10.1051/jcp:1999166


J. Chim. Phys. Vol. 96, N°4  p. 706-724

Adsorption de l'octaéthylporphyrine de nickel sur les apatites phosphocalciques

M.H. Rachidi1, K. Bahja1, A. Zrineh1, M. Hamad1, S. Zaydoun2 and M. Ferhat1

1  Laboratoire de Chimie Physique Générale, Faculté des Sciences, Département de Chimie, avenue Ibn Battouta, BP. 1014, Rabat, Maroc
2  Laboratoire de Spectroscopie, Faculté des Sciences, Département de Chimie, avenue Ibn Battouta, BP. 1014, Rabat, Maroc

Abstract
Adsorption of nickel octaethylporphyrin (OEP)Ni onto calcium phosphate hydroxy (HAP) or fluorapatite (FAP) was evidenced by a (OEP)Ni transfer from the solution to the apatitic solid. Furthermore, the UV-visible data of the recuperated solid justify the association of (OEP)Ni to the apatitic solid.This adsorption is of Langmuir's type; it is more significant for FAP than HAP. Addition of calcium or phosphate ions to the apatite-(OEP)Ni mixture causes the inhibition of the adsorption phenomenon, which favours the hypothesis of the apatite-(OEP)Ni association by means of cationic as well as anionic groupings.

Résumé
L'adsorption de l'octaéthylporphyrine de nickel (OEP)Ni par l'hydroxy (HAP) ou la fluorapatite (FAP) phosphocalciques s'est traduite par le transfert de (OEP)Ni de la solution vers le solide apatitique. Ce transfert est justifié tout d'abord par la diminution de la concentration de (OEP)Ni dans la phase liquide. En plus, il est mis en évidence par les données UV-visible du solide apatitique - dont la couleur passe du blanc au rose après adsorption - qui témoignent clairement de l'association (OEP)Ni - apatite. Cette adsorption suit la loi de Langmuir; elle est plus importante pour la FAP que pour la HAP. L'addition des ions calcium ou phosphate au mélange apatite-porphyrine inhibe le phénomène d'adsorption, ce qui favorise l'hypothèse d'une association de la porphyrine à l'apatite via les sites aussi bien cationiques qu'anioniques.


Key words: Adsorption -- octaéthylporphyrine de nickel -- fluorapatite -- hydroxyapatite
Contents

© EDP Sciences 1999