Free access
Issue
J. Chim. Phys.
Volume 96, Number 8, September 1999
Page(s) 1410 - 1425
DOI http://dx.doi.org/10.1051/jcp:1999219
DOI: 10.1051/jcp:1999219


J. Chim. Phys. Vol. 96, N°8  p. 1410-1425

Transposition des processus membranaires biologiques aux traitements des effluents métallifères peu chargés. Conception et étude chimique d'une pompe ionique uranifère. Transport, contre-transport, couplage positif

F. Hasaine-Sadi1, A. Benhassaine2 and H. Ait-Amar1

1  Institut de Chimie Industrielle, USTHB, BP. 32, El-Alia, 16111 Bab Ezzouar, Alger, Algérie
2  École des Mines d'Ales, 6 avenue Clavières, 30107 Ales cedex, France

Abstract
An ionic pump has been devided thanks to au "liquid-liquid" extraction-reextration where the extraction compartment and the reextraction compartment are put in contact with one another through the membrane composed of an mediator diluted in the kerosene. We have applied this process to the system: uranyle nitrate, nitric acid-phosphate tributyle, kerosene-sodium carbonate. Interesting performances have been realised for diluted solutions (100 ppm). The chemicals parameters has allowed to obtain the variables giving the extraction and reextraction efficiency optimum. A chemical modelisation has allowed to identify the extraction mechanism. The classical behaviour obtained in agitated surroundings has been found again. The membrane can work thanks to the "activation" by the solute of the carrier at one interface and to the "deactivation" at the other interface, both of these mechanisms of the active transport creating a real "ionic pumping".

Résumé
Une pompe ionique est mise au point grâce à une ensemble "extraction-réextraction" "liquide-liquide" où le compartiment extraction et le compartiment réextraction sont mis en contact par l'intermédiaire d'une membrane contenant un transporteur dilué dans le kérosène. Ce procédé est appliqué aux ions uranyles. Des rendements intéressants sont obtenus pour des solutions diluées (100 ppm). L'étude des variables a permis de déterminer des paramètres chimiques donnant des rendements d'extraction et de réextration optimum. Le comportement symétrique des deux compartiments montre que nous avons un transport, contre-transport, couplage positif. Une modélisation chimique a permis d'identifier les mécanismes d'extraction. Le comportement classique obtenu en milieu agité est retrouvé. La pompe peut fonctionner grâce à l'activation du transporteur par le cosoluté contenu dans le compartiment d'extraction et à la désactivation à la sortie de la membrane par le cosoluté contenu dans le compartiment réextraction créant un pompage ionique.


Key words:  
Contents

© EDP Sciences 1999